ORIGINES

Ce programme a vu le jour en 2005 afin d’assurer une continuité aux initiatives déjà mises en place par le projet de recherche-action Jeunesse et gangs de rue impliquant trois localités, soit Vieux-Longueuil, Montréal-Nord et Villeray-Petite-Patrie. Il vise à outiller et mobiliser les milieux concernés.

Le programme de formation est financé par le ministère de la Sécurité publique du Québec. Maisons de transitions de Montréal inc. a été choisi à titre d'organisme mandataire du programme.

Un comité de coordination a été formé pour encadrer et contribuer aux processus entourant l’élaboration et la dispensation de cette formation.

OBJECTIFS

  1. Reconnaître l'importance d'intervenir auprès des filles et de leur environnement dans une perspective de prévention au sens large du phénomène des gangs.
  2. Adapter ses interventions auprès des filles et de leur environnement de façon à prévenir l'adhésion des filles à un gang, à maintenir un contact avec celles qui en font partie et soutenir celles qui tentent d'en sortir.
  3. Partager ses connaissances et pratiques sur les gangs avec les collègues de son organisme et/ou d'autres organismes.

INTERVENANTS CIBLÉS

• Intervenants du milieu communautaire
• Intervenants du milieu scolaire
• Intervenants psycho-sociaux
• Policiers
• Intervenants judiciaires
• Intervenants en réadaptation
• Intervenants correctionnels

PLAN DE LA FORMATION

L’INTRODUCTION

Décrit la prévalence du phénomène des filles en rapport avec les gangs, les caractéristiques des filles affiliées à un gang et les perceptions entretenues à leur égard. Définit les deux statuts possibles : les filles partenaires et les filles accessoires.

LA PARTENAIRE

Trace le portrait des partenaires, les facteurs susceptibles de mener les filles à s'affilier à un gang, les indices d'engagement et le processus de désaffiliation. Présente des outils de prévention et d'intervention tant auprès des filles ayant ce statut que de leur environnement.

L’ACCESSOIRE

Aborde divers aspects de la question de la prostitution au Québec : prévalence, clients, proxénètes, etc. Trace le portrait des accessoires, les motifs du recours à la prostitution, les indices comportementaux liés à la prostitution et le processus de désengagement. Présente des outils de prévention et d'intervention tant auprès des filles ayant ce statut que de leur environnement.

CONCLUSION

Apporte des pistes de réflexion sur la question de la victimisation des filles affiliées aux gangs. Propose des outils et des ressources auxquels on peut avoir recours.

FORMATS POSSIBLES

FORMATIONS

• Formation complète d’une journée
• Formation à la carte (par modules) d’une demi-journée ou d’une journée

SENSIBILISATION

Sous forme de conférence d’une demi-journée

FRAIS

Les organismes et institutions situés au Québec pourront bénéficier d'une subvention partielle reliée aux frais de formation. Celle-ci provient du Ministère de la Sécurité publique du Québec. Elle fait en sorte que les coûts de formation pour ces organisations se déclinent ainsi :

• Honoraires de la personne offrant la formation: 300.00$ par jour;
• Frais de déplacements du formateur (ex.: kilométrage, repas);
• Frais pour le matériel de formation (ex.: cahier du participant).

ORGANISMES MEMBRES DU COMITÉ DE COORDINATION
DU PROGRAMME DE FORMATION

Maisons de transition de Montréal inc. (mandataire)

Centre d’expertise sur la délinquance des jeunes du Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire

Université du Québec à Trois-Rivières

Institut de recherche pour le développement social des jeunes

Fondation Québécoise pour les Jeunes Contrevenants, projet Sortie de secours.

Centre jeunesse de Laval

Centre jeunesse de la Montérégie

Service de police de la Ville de Montréal

Projet T.R.I.P.

POUR NOUS JOINDRE

Par téléphone : 514 326-8400 poste 238

Par courriel : formation.gangs@gmail.com